Désespoir et détermination

La nuit de la catastrophe, les employés du service postal néerlandais PTT essayaient désespérément d'obtenir de l'aide par téléphone. Personne ne les entendait. Mais des opérateurs radioamateurs ont réussi à l'aide d'un émetteur qu'ils avaient construit eux-mêmes. C'est là qu'a été déclenché le travail de secours et d'aide.

Le caisson 2 présente histoires de désespoir et de détermination. Désespoir de ceux qui sont touchés par le raz-de-marée en mer du Nord. Détermination des secouristes ; des pêcheurs d’Urk à la Croix Rouge en passant par les militaires.

Hommage
L’installation interactive « Monument multimédia 1835 + 1 » garde le souvenir vivant de ceux qui y ont laissé la vie : 1835 de morts enregistrés et le bébé né le samedi soir 31 janvier, noyé dans la nuit du 31 janvier au 1er février et jamais retrouvé. Les membres de la famille et amis décrivent – parfois dans les moindres détails – les proches qu’ils ont perdus. Le visiteur entend à chaque fois le nom de la victime, puis son histoire.

Il existe différentes listes de victimes du raz-de-marée en mer du Nord de 1953. Le musée se tient à la liste officielle de la Croix Rouge, classée par nom de famille, par lieu de décès et par lieu (de résidence).

Expositions