Les travaux du plan Delta


Protéger les Pays-Bas contre l'eau est un combat incessant dans ce plat pays. En 1937, les onts et Chaussées néerlandais, le Rijkswaterstaat, ont fait une étude approfondie, dont la conclusion était aussi claire que déconcertante : les Pays-Bas ne sont pas durablement protégés contre l'eau et il faut vraiment y remédier. La commission Delta – fondée quelques semaines après le raz-de-marée en mer du Nord de 1953 – est missionnée pour établir un plan.

Plan Delta

Simplement construire de nouvelles digues n’était pas possible partout et était de plus très cher. C’est là qu’est né le projet d’endiguer toutes les embouchures de rivière – l’Escaut occidental, l’Escaut oriental, Haringvliet et Brouwershavens Gat : le plan Delta. Un énorme projet. Tellement énorme qu’on décida en premier lieu de le réaliser par étapes.

Non sans difficulté

Selon la première recommandation de la commission Delta, il faudrait boucher tous les chenaux. Signifiant la fin de la pêche aux moules et aux huîtres, cela mène à des protestations – avec pour cri de guerre « Oosterschelde Open » – et finalement on opte pour une digue mobile. Lisez le chapitre Plan Delta pour en savoir plus sur l’histoire du plan.

La catastrophe

Le raz-de-marée en mer du Nord de 1953 – entraînant 1835 morts, la noyade de centaines d’animaux et l’inondation de 150 000 hectares de terres – changea tout. Le plan Delta ne pouvait plus être reporté. Dans les vingt jours après cette nuit fatale de février, la commission Delta fut mise en place et chargée d’établir un plan afin de mieux protéger les Pays-Bas contre l’eau.

Loi Delta

La loi Delta comporte un système de défense élaboré contre la montée des eaux en Zélande, en Hollande-du-Sud et en Brabant-du-Nord. La mise en œuvre de la loi Delta n’était pas une tâche simple, car l’eau est un ennemi, mais aussi un ami. de nombreux commerces passent par les cours d’eau. Le Nieuwe Waterweg et l’Escaut occidental doivent rester ouverts au profit des ports de Rotterdam et d’Anvers. En 1959 – six ans après le raz-de-marée en mer du Nord – la loi Delta fut établie. Un an avant, une barrière contre les inondations fut construite sur l’Yssel hollandais afin de protéger la population du Randstad contre les inondations.

S’ensuivirent l’endiguement du Veerse Gat et de Zandkreek (1961), Haringvlietsluizen (1971) et Brouwersdam (1972). Afin de pouvoir construire les digues mobiles, des digues de soutien sont aménagées à Zandkreek (1961), Grevelingen (1965) et Volkerak (1969), destinées à répartir l’eau en quantités contrôlables (compartiments).

Barrière contre les inondations

L’aboutissement des travaux Delta – la barrière contre les inondations dans l’Escaut oriental – a lieu bien plus tard. Les pêcheurs et les défenseurs de la nature protestent contre le projet de construire une digue sur l’Escaut oriental. Endiguer complètement l’Escaut oriental nuirait au milieu salin unique et aux stocks de poissons. Le cri de guerre OSO (Oosterschelde Open) gagne en popularité.

En 1976, un projet alternatif est lancé : une digue mobile avec 62 ouvertures de 40 mètres de large. En cas de crues extrêmes, ces ouvertures peuvent être fermées à l’aide de vannes hydrauliques afin de protéger l’arrière-pays. Un projet de 2,5 milliards d’euros. Le 4 octobre 1986, la digue mobile – petit exploit du génie hydraulique hollandais – est inaugurée par la reine Beatrix.