Expositions


Le Watersnoodmuseum est situé dans les quatre caissons utilisés pour boucher la dernière brèche de la digue où, pendant plus de neuf mois, les marées sont entrées suite au raz-de-marée du 1er février 1953. Le musée vous plonge dans le passé. Découvrez l'histoire du raz-de-marée de l'époque et l'importance de la gestion de l'eau de nos jours.

 Les digues cèdent (Caisson 1)

Dans la nuit de samedi 31 janvier au dimanche 1er février 1953, une forte tempête de nord-ouest fait monter l’eau de la Mer du Nord dans la Manche. Encore avant que la (grande) marée atteigne son maximum, les digues dans le sud-ouest du pays cèdent.

Le caisson 1 raconte l’histoire du raz-de-marée en mer du Nord, à l’aide d’images historiques de Polygoon et de divers objets quotidiens illustrant la catastrophe qui a eu lieu cette nuit-là. La collection d’albums photo et d’articles de journaux sur le raz-de-marée en mer du Nord a également une grande valeur historique.

Histoires personnelles

Le coin interactif du caisson 1 propose des histoires – en son et images – de victimes, de secouristes et d’autres personnes qui ont vécu la catastrophe, recueillies dans le cadre de l’Oral History Project « 1953, L’Histoire ». Le chef de projet Jaap Schoof, avec des bénévoles du Watersnoodmuseum, a interviewé diverses personnes et recueilli leurs histoires. La recherche de témoins et de leurs histoires continue. Les histoires sont non seulement recueillies pour le Watersnoodmuseum, mais le matériel d’interview est également conservé au Zeeuws Archief.

 Désespoir et détermination (Caisson 2)

La nuit de la catastrophe, les employés du service postal néerlandais PTT essayaient désespérément d’obtenir de l’aide par téléphone. Personne ne les entendait. Mais des opérateurs radioamateurs ont réussi à l’aide d’un émetteur qu’ils avaient construit eux-mêmes. C’est là qu’a été déclenché le travail de secours et d’aide.

Caisson 2 : Histoires de désespoir et de détermination. Désespoir de ceux qui sont touchés par le raz-de-marée en mer du Nord. Détermination des secouristes ; des pêcheurs d’Urk à la Croix Rouge en passant par les militaires.

Hommage
L’installation interactive « Monument multimédia 1835 + 1 » garde le souvenir vivant de ceux qui y ont laissé la vie : 1835 de morts enregistrés et le bébé né le samedi soir 31 janvier, noyé dans la nuit du 31 janvier au 1er février et jamais retrouvé. Les membres de la famille et amis décrivent – parfois dans les moindres détails – les proches qu’ils ont perdus. Le visiteur entend à chaque fois le nom de la victime, puis son histoire.

Il existe différentes listes de victimes du raz-de-marée en mer du Nord de 1953. Le musée se tient à la liste officielle de la Croix Rouge, classée par nom de famille, par lieu de décès et par lieu (de résidence).

Réparation et renforcement de la digue (Caisson 3)

Jour et nuit, on travaille d’arrache-pied à la réparation des digues et des maisons et au réaménagement du paysage dévasté.

Le caisson 3 présente les machines utilisées pour la réparation de la digue. Pour qu’une catastrophe comme celle de février 1953 ne se reproduise jamais, on établit le plan Delta, l’un des projets hydrauliques les plus révolutionnaires du monde. La dernière partie du caisson 3 porte sur les nouvelles approches de la gestion de l’eau aux Pays-Bas.

Flood Aware
Malgré la réparation de la digue et la réalisation des travaux Delta, le risque d’inondation reste présent. Pour sensibiliser le public, le caisson 3 présente l’exposition Flood Aware. On y apprend notamment quoi faire lors d’une inondation. Le Kenniscentrum Overstromingen (centre de connaissances en matière d’inondations) – élément de Flood Aware – donne toutes les informations.

Un programme de simulation en 3D montre l’effet d’une rupture de digue en Zélande. Et les visiteurs peuvent eux-mêmes participer grâce au Deltaviewer, un logiciel interactif qui visualise le combat des Pays-Bas contre l’eau dans le passé, le présent et l’avenir.
Les visiteurs peuvent découvrir comment l’eau douce des grandes rivières peut être distribuée et la façon dont ce choix influence la gestion de l’eau. L’expérience Virtual Reality, spécialement conçue pour les jeunes visiteurs, vous permet de vivre une inondation et de savoir ce qu’il faut faire.

Un combat incessant (Caisson 4)

Aux Pays-Bas, la gestion de l’eau sera toujours d’actualité. Les choix qui sont faits aujourd’hui pour la région du Delta auront un impact sur l’avenir (lointain). C’est ce qui rend la gestion de l’eau intrigante et passionnante.

Gestion responsable de l’eau

La gestion responsable de l’eau est le thème du caisson 4. L’eau joue un rôle important dans la vie quotidienne et la gestion de l’eau sera toujours d’actualité. Les choix qui sont faits aujourd’hui pour la région du Delta auront un impact sur l’avenir (lointain). C’est ce qui rend la gestion de l’eau intrigante et passionnante.

Dans un grand « bac à sable », les visiteurs peuvent, grâce à des techniques avancées (réalité augmentée) modifier eux-mêmes les cours d’eau dans un paysage virtuel, et voir quelle influence cela aura sur le paysage.

Les visiteurs sont également invités à partager leurs idées ou leurs rêves, en les notant sur un papier qu’ils peuvent coller sur un mur spécialement destiné à cet effet.

Force invincible

Cette force invincible de l’eau est montrée dans le caisson 4 à l’aide d’une vidéo de 7 minutes, projetée sur un écran incurvé de 18 sur 3,5 mètres. Le caisson 4 raconte aussi l’histoire exceptionnelle des hommes de Colijnsplaat et leur combat contre l’eau en 1953.

Boutique du musée

Dans le caisson 4, près de la sortie du Watersnoodmuseum, se trouve la boutique du musée. Les livres – notamment pour enfants – sur le raz-de-marée en mer du Nord de 1953 occupent une place importante dans la boutique en ligne du musée, mais les visiteurs peuvent aussi y acheter des cartes et plans historiques, des timbres spéciaux, des DVD et des fascicules éducatifs. On y vend aussi des bons d’achat. Dans la boutique en ligne, on peut payer avec iDEAL.

Expositions temporaires

Outre la collection permanente sur le raz-de-marée en mer du Nord de 1953, le musée présente également un certain nombre d’expositions temporaires :

découvrez les expositions temporaires du moment.